THELOOKMAG, le magazine culturel qui, chaque semaine, vous rapproche de ce qui vous ressemble, à travers sept rubriques et plus d’une quarantaine de styles.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus FERMER
THELOOKMAG

Le magazine culturel qui vous rapproche de ce qui vous ressemble

Alien-Covenant-Critique-Ridly-Scott-Thelookworld-Thelookmag

Alien Covenant : un constat très mitigé

Alien Covenant est sorti en France dans les salles après une très longue attente de la part  des fans d’une des plus mythiques saga de SF (avec Star Wars). Alors qu’en est-il réellement de ce 6ème chapitre de l’histoire du xénomorphe ?

Alien Covenant : une suite à Prometheus ?

Après le (très) moyen Prometheus qui tentait difficilement de revenir aux sources d’une saga amorcée en 1979 avec le cultissime Alien le 8ème passager, Ridley Scott remet le couvert avec Alien Covenant (une sorte de Prometheus 2 tentant de raccorder le préquel avec la saga). Dès le début, on retrouve les fondamentaux de la saga : un vaisseau Le Covenant navigue vers une galaxie lointaine (le trailer d’Alien Covenant laissait présager un reboot du 1er Alien). À son bord 15 membres d’équipages : l’androïde Walter, le même modèle en plus sophistiqué que le David de Prometheus, toujours incarné par Michael Fassbender et 14 êtres humains (sans relief pour la plupart, à l’exception des personnages incarnés par Katherine Waterston, une sorte de Ripley bis et  Danny McBride) sortent de leur hyper-sommeil pour se rendre sur une planète inconnue.

Alien-covenant-avis-thelookworld-thelookmag

Ça ne vous rappelle pas une scène mythique du tout premier Alien !?

ALIEN COVENANT : UN  SURVIVAL EXPÉDIÉ

Et malheureusement, les choses se gâtent rapidement une fois que l’équipage du Covenant arrive à cette nouvelle destination. Aux oubliettes le survival en hors champs avec les apparitions du monstres réglées au millimètre du 1er Alien, les personnages ne sont plus que de la chair à pâtée pour les monstrueuses bestioles  (il faut bien remplir le cahier des charges pour les amateurs de sensations fortes). Ère du numérique oblige, les montres sont rapidement et clairement dévoilés (même si les effets spéciaux sont de qualité), la peur n’est plus au rendez-vous. Alors oui, certaines scènes sont gores et bien sanglantes  (comme l’avait laissé entrevoir la bande-annonce) mais pour le reste, le film s’avère bavard et vraiment très décevant scénaristiquement parlant (à fortiori si vous êtes fan de la saga).

Alien-Covenant-Survival-Thelookworld-Thelookmag

Dans l’espace personne ne vous entendra crier !?

RIDLEY SCOTT, UN créateur FATIGUÉ

Au final, Ridley Scott nous délivre un chapitre de la saga Alien franchement très discutable. À vouloir répondre aux questions restées en suspens sur son œuvre de 1978 (« Qu’est-ce que c’était que ce vaisseau sur la planète où se posait le Nostromo ? Qui en était le pilote ? Qui était dans le scaphandre ? Qu’est-ce que c’était que cette planète ? Pourquoi des œufs ? Pourquoi un ADN évoluerait-il aussi vite pour produire pareil monstre ? »), Ridley Scott a fait avec Alien ce que George Lucas a fait pour les fans de la première heure avec Star Wars (lorsque ce dernier avait vainement tenter d’expliquer la force avec son histoire de midi-chloriens), à savoir assassiner sa propre création en s’asseyant en prime, tout simplement sur tout un pan de la saga par le biais de pirouettes scénaristiques.

En résumé, nous vous invitons à aller tout de même le voir (surtout si vous ne connaissez rien à la mythologie Alien), le film vous semblera peu clair par moment mais reste efficace dans sa dimension SF/horreur. En revanche, si vous êtes (comme nous) de grands fans de la saga Alien (et cela depuis le début), vous risquez clairement de grincer des dents au sortir de la salle et de grossir les rangs des déçus de ce Alien Covenant. Si l’on a tend à tuer ce qu’on aime, Papy Scott si tu aimes vraiment Alien (ce dont on ne doute pas), songe à laisser la place à un autre réalisateur pour le prochain chapitre, au risque de te retrouver à terme sans aucun fan de la première heure.


Découvrez aussi d'autres articles Cinéma & Séries ou Non classé ou style Cyber ou style Geek ou style Hardcore ou style Trash

⬇️ Cliquez ci-dessous pour accéder au contenu de notre partenaire 😊 ⬇️

Auteur /



Un commentaire sur “Alien Covenant : un constat très mitigé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


PRESSE - PARTENARIATS - CONTACT - MENTIONS LÉGALES

THELOOKMAG - Le magazine culturel des styles fait avec amour à Paris ♡