THELOOKMAG, le magazine culturel qui, chaque semaine, vous rapproche de ce qui vous ressemble, à travers sept rubriques et plus d’une quarantaine de styles.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus FERMER
THELOOKMAG

Le magazine culturel qui vous rapproche de ce qui vous ressemble

appropriation-festival-holi-thelookworld-thelookmag

L’APPROPRIATION CULTURELLE ET SES DERIVES

L’appropriation culturelle est un phénomène récurrent qui a fait couler beaucoup d’encre, socialement, du fait de son ampleur et de sa connotation historique. En effet l’appropriation culturelle désigne l’utilisation appropriée ou non de signes, symboles et éléments culturels appartenant à une culture par des individus appartenant à une autre culture/ethnicité. L’appropriation culturelle est problématique car dans bien des cas elle s’applique à des minorités qui se trouvent dépouillées de leur identité culturelle par un groupe dominant. Cette appropriation incluse dans une relation de dominant/dominé, pose la question de l’abus et de la pressurisation d’un groupe culturel pour assouvir les tendances du moment.

tatouage-henne-ornement-mains-thelookworld-thelookmag

Le henné, traditionnellement utilisé pour les tatouages ornementaux, aujourd’hui il orne les mains des festivalières – @staticflickr

Des minorités, en particulier, se voient souvent tournées en dérision ou stéréotypés par un groupe dominant à l’instar des noirs américains et des noirs dans leur globalité. Nombreux sont les exemples de fêtes à thème organisées par les sororités et fraternités américaines dans la grande tradition des beuveries sur le campus : dernière en date, la fête de la fraternité Sigma Phi Epsilon (présente sur le campus de l’Université UCLA) qui avait pour thème « Kanye West » a vu resurgir de nombreux stéréotypes comme le port du baggy pour les hommes, le port de faux seins et fesses par les femmes ainsi que l’apparition de la répandue « blackface » désignant les individus qui se peignent le visage en noir pour incarner de manière stéréotypé, une personne noire.

Ces fêtes décriées comme racistes car s’appropriant des éléments culturels attribués à la culture noire/africaine comme les tresses cornrows, de manière négative, sont autant d’exemples néfastes permettant à la culture dominante de s’amuser (ici les personnes caucasiennes) aux dépens de la minorité qui se voit là encore tournée en dérision et humiliée. En réponse à ces actes racistes, la communauté afro-américaine/noire n’a pas peur de protester et de dénoncer des actions qui salissent une culture qui a toujours été rabaissée et avilis au fil du temps. Par ailleurs la communauté afro-américaine/noire ne se garde pas de railler les individus qui ne se gênent pas de porter des vêtements appartenant à la culture noire ou de se coiffer de la même manière que les personnes noires sans pour autant leur attribuer la reconnaissance qui leur est due.

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Katyperrydarkhorse.jpg

La chanteuse Katy Perry interprétant son titre « Dark Horse » qui a fait polémique à cause de son esthétique égyptienne – Facebook Katy Perry

Grand maître de la discipline Kylie Jenner s’est souvent vu rappeler à l’ordre au sujet de ses actes d’appropriation notamment par l’activiste et actrice Amandla Stenberg qui rappelle qu’il n’est pas interdit d’apprécier une culture mais qu’il faut tout de même penser à être reconnaissant et rappeler d’où l’on tire son inspiration. Des propos qui s’appliquent également à d’autres mouvements d’appropriation notamment la culture indienne d’Amérique qui voient ses symboles hautement culturels et traditionnels comme les coiffes amérindiennes être copiées pour être incluses dans des costumes pour enfants et adultes ou encore la culture mexicaine qui célèbre durant le Cinco de Mayo (5 mai), une bataille gagnée contre les Français : cette fête célébrée à travers les Etats-Unis qui abrite une forte population mexicaine, donne lieu à des écarts de conduite importants où certains individus singent des stéréotypes.

https://www.flickr.com/photos/90017139@N05/10362922266/in/photolist-gMJFKy-6Gj51X-8yQ9QF-dwzD7j-eg1CaK-nUN4Kv-oemKi3-6Gj58T-nGUo3G-6Lbsks-5BYhVu-qD5kLR-51Bemv-qipPhF-r9J72p-BM6ZQQ-c9unzE-6LBfWH-d7doC1-2xAv7d-jEEgzK-bmpZ6s-r9Kmoh-95HEgr-rnaPad-EdBVLh-a5h9S8-fTWsKH-qaxKA-Dc6kf7-tCDKKm-fTVe3m-fTWpsa-fTWFPB-fTWHAp-fTVXCf-95Ko3C-fTW5wf-95AjWD-fTWnfU-8YG6G6-Di7dhj-nB94DV-pGbtRN-doDFtx-fTVC4b-fTWeEK-8FzKXt-bZG7v9-edEuv8

Imitation d’une coiffe d’Indien d’Amérique – @flickr

Le phénomène d’appropriation culturelle est étroitement lié aux modes et tendances du moment. A travers l’Art corporelle (tatouages, bijoux éphémères), la mode (récent gain de curiosité  pour la Wax, tissu africain au cœur des tendances actuelles) ou encore les accessoires (chaines de corps, ras de cou) ; les éléments de cultures étrangères sont accessibles au grand public.

https://pixabay.com/static/uploads/photo/2014/09/07/22/18/woman-438434_960_720.jpg

Peinture noire appliquée sur une personne d’origine caucasienne – @Pixabay

Cette accessibilité a été rendue possible grâce à la globalisation et la constante interconnexion des pays et continents entre eux, encourageant de nombreux échanges. Si ces échanges culturels sont faits dans le respect de l’autre et la valorisation de l’héritage culturel, l’appropriation des éléments d’une culture que l’on apprécie n’est pas une tare. Cependant la compréhension des minorités qui voient leur culture exposée et glorifiée lorsqu’elle est portée par les autres, alors qu’elle est déplorée et critiquée quand elle est portée par eux-mêmes c’est justement ce qui doit être abordé et résolu.

Chaque culture est riche et complexe, c’est pourquoi il faut impérativement faciliter le dialogue avec celles-ci et aborder le problème de l’appropriation culturelle de manière réfléchie.


Découvrez aussi d'autres articles Art de vivre ou Culture ou Mode & Beauté ou style Ethnique ou style Fashion

⬇️ Cliquez ci-dessous pour accéder au contenu de notre partenaire 😊 ⬇️

Auteur /


Leslie NONVIGNON
Rédactrice mode pour Le Look Mag et pour blablablarunway.com

4 commentaires sur “L’APPROPRIATION CULTURELLE ET SES DERIVES

  1. A-line dit:

    C’est vrai que la culture est un sujet assez sensible et c’est vraiment dommage car ça fini très souvent en conflit. Pourtant la culture est très intéressante quand on trouve les bonnes personnes avec qui en parler et en apprendre ses vertus 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


PRESSE - PARTENARIATS - CONTACT - MENTIONS LÉGALES

THELOOKMAG - Le magazine culturel des styles fait avec amour à Paris ♡