THELOOKMAG, le magazine culturel qui, chaque semaine, vous rapproche de ce qui vous ressemble, à travers sept rubriques et plus d’une quarantaine de styles.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus FERMER
THELOOKMAG

Le magazine culturel qui vous rapproche de ce qui vous ressemble

goku-and-vegeta-in-their-super-saiyan-god-super-saiyan-aka-super-saiyan-blue-forms-Dragon-Ball-Super-Thelookworld-Thelookmag

Dragon Ball Super débarque en France !

Après plus de vingt ans d’absence, Sangoku et sa fine équipe reviennent dans deux semaines pour de nouvelles aventures sous le titre de Dragon Ball Super ! 

Sangoku est de retour, alléluïa !

super_saiyan_god_super_saiyan_official_toriyama_art_Thelookworld-thelookmag

Relooking extrême pour Sangoku et Végéta !

Dès la fin du manga en 1995, le studio Toei Animation diffusait Dragon Ball GT. Dire que c’est un échec est un euphémisme, les fans n’adhèrent pas du tout à cette suite qui sent le réchauffé à plein nez et la série fut rapidement arrêtée et oubliée. Il semble que la Toei en ait tiré une leçon car contrairement à ce que l’on pouvait craindre, Dragon Ball Super ne répète les mêmes erreurs. Nettement plus cohérente par rapport au manga, les intrigues et les nouveaux personnages sont aussi originaux. D’autres personnages qu’on pensait ne plus revoir vont aussi revenir ! Et par-dessus, les personnages seront doublés par les mêmes comédiens que ceux de la belle époque, au temps du Club Dorothée.

Un univers sans limites

Beerus-Dragon-Ball-Super-Thelookworld-Thelookmag

Celui-là, vaut mieux pas l’énerver !

Pour reprendre la chronologie, deux films animés étaient sortis récemment : « Battle of Gods » et « La résurrection de F« , qui ont connu un large succès et ont sans aucun  doute contribué à l’essor du projet. Dragon Ball Super commence donc en reprenant la trame de ces deux histoires avec quelques modifications. L’action se situe quelques mois après la victoire contre Boo (et non pas vingt ans après comme le calamiteux Dragon Ball GT). Un nouvel adversaire aux pouvoirs sans commune mesure par rapport aux précédents débarque sur Terre. Il se nomme Beerus et se trouve être le dieu de la destruction, encore plus haut placé que les Kaïoh Shin dans la hiérarchie, c’est tout dire de la dangerosité de l’individu. Bouffi d’orgueil et colérique, il va pourrir la vie de nos amis pour notre plus grand plaisir. Il menace de détruire la Terre s’il ne trouve pas un adversaire à sa mesure. Sangoku l’affronte et perd après un combat titanesque mais gagne quand même le respect de Beerus qui décide d’épargner la Terre (impressionné par Sangoku mais aussi parce qu’il trouve qu’on y mange bien). Mais sa mansuétude n’est pas dénuée d’arrières-pensées : Beerus leur apprend qu’il existe une douzaine d’univers parallèles, chacun d’eux ayant son dieu et qui sont donc ses concurrents qui organisent des combats entre leurs champions. Berrus recrute donc Sangoku et Végéta pour leur faire affronter une kyrielle de nouveaux adversaires. Ils vont également découvrir une nouvelle transformation pour augmenter leurs pouvoirs.

Le revenant

dragon-ball-z-fukkatsu-no-f-manga-Dragon-Ball-Super-Thelookworld-Thelookmag

Aux secours, Freezer revient !

A côté de ce tournoi, un personnage de sinistre mémoire dont on se croyait débarrassé depuis longtemps va resurgir des enfers et venir se venger : il s’agit bien sûr de Freezer, ennemi juré des Sayans, et certainement le plus cruel d’entre leurs ennemis. Et pour ne pas se faire mousser comme la dernière fois qu’il est venu sur Terre, il s’est préparé sérieusement et a comblé l’écart qui le séparait de Sangoku, sa bête noire. Après quoi, un autre personnage parti depuis longtemps (mais autrement plus apprécié) va aussi revenir : Trunks du futur, celui-là même qui avait expédié Freezer en enfer. Il a maille à faire avec un ennemi qui peut traverser les dimensions comme on prend le métro et qui ressemble étrangement à Sangoku. Qui peut-il bien être ?

Petit mot de la fin

dragon-ball-super-tome-1-Dragon-Ball-Super-Thelookworld-Thelookmag

Le manga paraîtra début avril

Rendez-vous donc à partir du 17 janvier prochain sur la chaîne (hélas payante !) Toonami du lundi au vendredi à 18h30. Autre date importante destinée aux fans du manga, qui ne sont pas oubliés pour autant : une version papier éditée par Glénat paraîtra dès le 5 avril prochain sous la plume du mangaka Toyotaro. On l’aura bien compris, les aventures de Sangoku et de ses amis sont loin d’être terminées.

 



⬇️ Cliquez ci-dessous pour accéder au contenu de notre partenaire 😊 ⬇️

Auteur /


Fred
Artiste, passionné de BD et de cinéma, je m'intéresse aussi à l'histoire et à la géopolitique.

2 commentaires sur “Dragon Ball Super débarque en France !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


PRESSE - PARTENARIATS - CONTACT - MENTIONS LÉGALES

THELOOKMAG - Le magazine culturel des styles fait avec amour à Paris ♡