THELOOKMAG, le magazine culturel qui, chaque semaine, vous rapproche de ce qui vous ressemble, à travers sept rubriques et plus d’une quarantaine de styles.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus FERMER
THELOOKMAG

Le magazine culturel qui vous rapproche de ce qui vous ressemble

RoubaG-Jessica-Minh-Anh-J-Autumn-Fashion-Show-2015-Seine-Paris-thelookworld-thelookmag-cover

Le défilé flottant de Jessica Minh Anh

Jessica Minh Anh, c’est la personnalité qu’il faut suivre dans l’univers de la mode. Cette jeune femme d’origine vietnamienne intrigue et attire. A la tête de l’entreprise d’événementiel J Model Management, elle se distingue par l’organisation de défilés incroyables et insolites. C’est une véritable injection d’extravagance dans un univers déjà créatif. Le 29 octobre, elle était à Paris pour un défilé sur les berges de seine baptisé sobrement le J Autumn Fashion Show. C’est le moment de revenir sur un évènement mode qui a marqué l’automne dans la capitale.

Jessica Minh Anh in Rouba.G at J Autumn Fashion Show 2015 Seine Paris thelookworld thelookmag

Rien ne semble arrêter Jessica Minh Anh ©J Model Management



La Tour Eiffel, la Tour de Londres, le Grand Canyon ou encore la Tour Pretonas, Jessica Minh Anh s’est forgée une réputation en or en organisant des défilés dans des lieux aussi mythiques qu’insolites. On irait même jusqu’à croire qu’il n’y a pas un seul endroit au monde qu’elle ne puisse transformer en catwalks. Rien ne l’arrête, pas même la hauteur… ou les flots ! Pour son dernier défilé, la jeune femme a décidé de prendre le large en organisant l’évènement sur la Seine. C’est à bord d’un bateau mouche, le Jean Bruel, qu’ont défilé les créations des 6 jeunes couturiers qui y ont été présentées. Très prometteurs, ces créateurs viennent du monde entier et semblent partager avec Jessica Minh Anh cette volonté de révolutionner la mode et de marquer les esprits. C’est ainsi que les spectateurs ont pu voir défiler de véritables chefs-d’œuvre de haute couture en même temps que les quais de la ville de Paris. Entre les paysages offerts par la capitale et les créations audacieuses des couturiers, il est difficile de savoir où donner de la tête. Du pont de l’Alma jusqu’à Bercy, les modèles ont ainsi marché sur l’eau sous le regard parfois intrigué, parfois surpris et souvent appréciateur de l’assistance.


Au total 6 couturiers venus des quatre coins du globes ont participé à ce défilé au fil de l’eau. Tour à tour ils ont plongé leur public dans leurs univers respectifs. Également mannequin, c’est la belle Jessica Minh Anh qui a ouvert le bal, vêtue d’une robe noire aussi fascinante qu’intrigante, ornée de deux aigles de perles et signée Ani Álvarez Calderón. Elle fut suivit par le reste de la collection de ce couturier péruvien. Collages de dentelle, cachemire, satin duchesse, alpaga ou encore métaux plaqué or, les matières les plus nobles sont réunies en ce début de défilé. Royale, cette première collection d’or, d’ivoire et d’onyx affiche de subtiles influences aztèques et orientales.

Ani Álvarez Calderón at Jessica Minh Anh's Autumn Fashion Show thelookworld thelookmag

©J Model Management

Par la suite, ce fut au tour des créations du designer Turc Gülnur Günes de se laisser admirer le long du catwalk. Romantisme et féminité sont les mots qui corespondraient le plus à cette partie du show. Des robes longues inspirées des années soixante se succèdent, mettant en valeur les silhouettes des mannequins avec finesse. De délicats ornements de perles, des coupes variées rappelant parfois les formes d’une sirène, cette collection semble inspirée d’un rêve, et on accepte sans rechigner cette invitation vers un monde onirique.

Gülnur Güneş at Jessica Minh Anh's Autumn Fashion Show Thelookworld thelookmag

©J Model Management

Le studio 5.8.0. originaire de Honk-Kong présente quant à lui une collection toute fraiche, toute funky et d’une délicieuse extravagance. Chacune des créations affiche une personnalité et une identité qui lui est propre. Parfois on la remarque du premier coup d’œil : Celle-ci, c’est la British, l’autre parait représenter la parisienne et là on la dirait imprégnée de la culture chinoise. C’est un défilé de couleurs parfois flashy, parfois sobres, de motifs quadrillés aux coupes souvent amples. Ces mélanges de motifs et de couleurs, toujours imprévisibles qui attirent le regard et surprennent. L’empreinte du designer Matiny Ng est bien visible à travers ces jeux de structures et d’illustration.

5.8.0 at Jessica Minh Anh's Autumn Fashion Show thelookworld thelookmag

©J Model Management

 Vient alors le tour de Kiwi Leilani Rickard, l’artiste néo-zélandaise qui prend un malin plaisir à mêler modernité et tradition. La fusion est si parfaite qu’elle nous transporte. Certaines créations arbore des teintes rouges et orangées qui paraissent représenter la faune, d’autres affichent une verdure rappelant la végétation florissante de la Nouvelle-Zélande. La présence de la couleur brune et les touches d’or qui se mélangent aux autres teintes semblent nous rappeler l’omniprésence et l’importance de la terre. Les motifs  Imprimés sur des créations aux coupes modernes, ce mariage naturellement harmonieux est la démonstration d’un héritage multiculturel.

Iwi Creations at Jessica Minh Anh's Autumn Fashion Show thelookworld thelookmag

©J Model Management

 Ot Kutyr Atulier, la maison de couture saoudien prend la relève et dévoile une collection au couleurs monotones. Noir, blanc, prune, rose pâle ou doux orange, quelque soit la teinte, les créations affichent toutes une sobriété trompeuse. Une allure géométrique empreinte de  mysticisme que l’on doit au Smara Nsraldin, caractérise cette collection. Ot Kutyr Atulier joue avec les textures, les juxtapositions, et les matériaux. Ici ou là nous reconnaissons une forme familière, celle d’un col de chemise par exemple qui pourtant est sorti de son contexte. C’est une transformation des conventions, une manière de remanier le quotidien et d’indiquer une autre réalité à celle que nous connaissons. Ot Kutyr Atulier donne ainsi un autre usage et une autre forme à ces éléments que nous croyions connaître.

Ot Kutyr Atulier at Jessica Minh Anh's Autumn Fashion Show thelookworld thelookmag

©J Model Management

Des muses se joignent aux festivités et défilent à leur tour sur le catwalk. En vérité il s’agit de la collection du label de haute couture libanaise Rouba.G qui vient clôturer le défilé en beauté. La grâce, la féminité et la puissance, voici la trinité qui résonnent dans les esprits. Des tissus aériens côtoient du cuir souple, transparence et opacité se retrouvent. Des perles délicatement brodées sur ce buste, une cape d’une étoffe légère accrochée à ces épaules, des franges qui virevoltent chaque tenue rivalise de créativité. Radicalement différentes les unes des autres, elles partagent cependant cet aspect irréel et inspirent un sentiment d’intimidation et d’émerveillement qu’on explique difficilement et qu’on n’avoue qu’à demi-mot. Rouba.G a marqué ce défilé d’un point final qui laisse sans voix.

Rouba.G at Jessica Minh Anh's Autumn Fashion Show thelookworld thelookmag

©J Model Management

 

 



⬇️ Cliquez ci-dessous pour accéder au contenu de notre partenaire 😊 ⬇️

Auteur /


Rizhlaine FERFAR
Je suis venue, j'ai vu, j'ai gratté.

Un commentaire sur “Le défilé flottant de Jessica Minh Anh

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


PRESSE - PARTENARIATS - CONTACT - MENTIONS LÉGALES

THELOOKMAG - Le magazine culturel des styles fait avec amour à Paris ♡