THELOOKMAG, le magazine culturel qui, chaque semaine, vous rapproche de ce qui vous ressemble, à travers sept rubriques et plus d’une quarantaine de styles.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus FERMER
THELOOKMAG

Le magazine culturel qui vous rapproche de ce qui vous ressemble

motards

Mods vs Rockers : héritage d’une lutte oubliée

Actuellement quartier central branché de Londres, Carnaby Street était, il y a 50 ans, le lieu de rendez-vous de toute la jeunesse londonienne et faisait battre le coeur de la ville. Dans un contexte d’après-guerre austère, la ville ravagée a connu un véritable renouveau et les avancées artistiques et sociales survenues à cette époque dans la ville exercent toujours leur influence aujourd’hui. Des visionnaires de tous horizons affluaient dans le quartier de Soho pour lui donner des couleurs le faire danser au son de nouvelles mélodies, au son desquelles beaucoup d’entre nous dansent encore de nos jours! Et parmi ces jeunes en quête de nouveauté et de repères dans un monde en plein changement se trouvent quelques fils d’ouvriers qui décident de créer eux-mêmes leur identité et se battent entre eux pour l’affirmer. Petit retour sur ceux qui ont initié l’un des bouleversements culturels les plus importants du siècle dernier!

La révolution culturelle qui a lieu à Londres dans les années 60 touche tous les domaines artistiques, mais c’est la musique qui connaît le renouveau le plus important et qui devient l’élément identitaire le plus déterminant. Le rockabilly américain des années 50 résonne dans le clan des Rockers, une sous-culture adoptée par une partie des jeunes issus de la classe ouvrière, qui s’oppose au clan des Mods, diminutif du terme modernists. Ces derniers s’identifient davantage à des musiques et à une culture européennes. Le combat des Mods et des Rockers a fait rage pendant plusieurs années dans la ville du melting-pot anglais, pour se terminer en affrontements réels sur les plages de Brighton. Plus qu’un simple combat de style, l’opposition Mods/Rockers résultait d’une véritable crise identitaire. Tiraillée entre le passé de la génération précédente, parents morts à la guerre, déserteurs, survivants ou épuisés par l’effort de guerre, et un futur flou, la jeune génération est en quête de nouveaux repères dans une société en pleine reconstruction. Se forment alors ces deux clans opposés qui tentent tant bien que mal de se forger une identité. Tous issus des classes les plus défavorisées de Londres, ces jeunes développent tout un ensemble de codes à respecter, de l’attitude à adopter à la musique à écouter, en passant par les drogues à consommer et les danses à pratiquer! Décryptage pour les non-initiés:

https://www.flickr.com/photos/tobias_haglund/16208539130/in/photolist-qGhZZd-nLxhNP-egxeXN-7P3gFt-aaAYEi-dVUtTn-azhE45-eh1xML-iqGCZY-egyJpS-dKyGn6-8cVFCN-aXtTGV-pMdDo9-6y7nyX-q2ZtsQ-pM8AQc-dW17dd-dW15T9-dVUvaX-dVUtBV-dVUsUe-dW15wU-d9Wtae-egyJSs-q2sDKq-fMD7gf-q4ondt-8JtN2j-bJ9nUc-fSktck-dVUuSD-anWVJd-nsgmAo-ad9WH6-au3Nng-dW14wN-q2sCPs-dVUtnX-q4onwz-q4oo6k-dQdpXN-egrv9t-ad9WHp-ad9WHg-8UNeE4-8URhFC-nsi4GR-dC9VCo-pMdDcN

Réunion de Rockers par Tobias Haglund

Les Rockers, comme leur nom l’indique, écoutent du rock’n’roll tout droit venu des Etats-Unis. Fans d’Elvis Presley, de Gene Vincent, Bill Haley ou encore Jerry Lee Lewis, ceux-ci voient l’avenir outre-atlantique et mettent en place leur culture en fonction des tendances là-bas. Tout Rocker qui se respecte conduit une Harley Davidson, vêtu d’un perfecto en cuir, d’un jean Levi’s, de santiags et les cheveux gominés comme il se doit. Leur comportement bagarreur contribuera à faire de ce look le stéréotype parfait du rebelle pendant des décennies. Perçus comme contestataires, immatures et violents, les Rockers et leur apparence constituent la première mise en image du bad boy dans la société occidentale, du jeune délinquant agressif, infréquentable et définitivement hors du système. Cette sous culture pourtant très riche acquiert ses lettres de noblesse plus tard, le style Levi’s – Perfecto – santiags étant terriblement en vogue aujourd’hui, et donne une nouvelle impulsion à l’institution musicale qu’est le rock’n’roll. Pères du mouvement punk qui prendra le relai dans les années 70 en Angleterre, les Rockers connaissent donc une nouvelle jeunesse, et presque un éternel recommencement!

https://www.flickr.com/photos/geraldlane/8525991462/in/photolist-dZpWdN-55XDJR-pv4po-qfN7rT-bu4qXo-db2LmD-f7Nx1q-bAHnLG-nSwtv3-aRbcpz-jv3jy-eh44Yh-c2wmfC-9K1gW5-8iT4vW-92vsn8-8ev9EX-o9WdG3-bSTbxX-bGYh6T-4xm7R8-nwfHy2-dZjevH-o9WcAf-9C4RDS-bAHoD1-4MJfNz-bGYg3i-bAHiqE-4M67ph-bu4pYQ-bPBZjz-9C2p82-bPBZJ2-pasySQ-9C26dk-auEDzq-bGYajD-9C55ih-bu4o4w-bPBUce-bu4jDE-p2TfQY-bu4kCW-otSfSH-93h8B9-pasyRs-bGY6Ng-9C1LGx-bGYc1c

Deux Mods devant leurs Vespas customisées

Face à eux, les Mods sont, au contraire, tournés vers l’avenir de leur pays. Fans des Kinks, des Who, des Small Faces ou de The Jam, les Mods aspirent à une société plus intellectuelle et s’efforcent de toujours rester classes. Animés par une volonté sincère de changer le monde et de le modeler à l’image d’une société de gentlemen, les Mods se rapprochent davantage de l’univers des adultes et des penseurs de leur époque. Leur style, en totale opposition avec celui de leurs ennemis jurés, traduit ce besoin de maturité et d’élégance: chemises Ben Sherman, polos Fred Perry, pantalons cigarettes et cheveux coupés très courts, les Mods ne sortent jamais sans leur Vespa aux mille rétroviseurs et leur parka de l’armée nationale customisée avec le logo de leur groupe favori frappé dans le dos. S’ils n’ont pas directement donné naissance à un mouvement aussi caractéristique que celui des punks engendré par les Rockers, les Mods sont eux aussi, admirés aujourd’hui pour leur style si particulier. Les boutiques comme Sherry’s, The Modfather ou Pretty Greene et Ben Sherman rencontrent un franc succès, et les groupes légendaires comme The Who continuent de tourner à plus de 50 ans de carrière.

Pour conclure ce petit résumé de la lutte idéologique entre Mods et Rockers, pourquoi ne pas simplement évoquer le considérable, et malheureusement sous-estimé, héritage qu’ils nous laissent, fait de musique sauvage, déchaînée et tellement grisante, de groupes comme The Kinks ou Gene Vincent, de style vestimentaire iconique repris par des stylistes actuels tels Fred Perry, et motivé par cette même recherche d’identité qui anime chacun d’entre nous aujourd’hui!



⬇️ Cliquez ci-dessous pour accéder au contenu de notre partenaire 😊 ⬇️

Auteur /


Léa BUTEL
Je suis un canard rédacteur au LookMag à la rubrique cuisine. Cependant, je suis ouvert du bec, j'aime le théâtre et les sciences occultes! Accessoirement je fais aussi de la musique avec mes palmes...

Un commentaire sur “Mods vs Rockers : héritage d’une lutte oubliée

  1. A-Line dit:

    Très bel article ! J’aurais aimé être à cette époque que ce soit pour la musique comme pour le look mais aussi parce que point de vue historique c’est une belle époque 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


PRESSE - PARTENARIATS - CONTACT - MENTIONS LÉGALES

THELOOKMAG - Le magazine culturel des styles fait avec amour à Paris ♡