THELOOKMAG, le magazine culturel qui, chaque semaine, vous rapproche de ce qui vous ressemble, à travers sept rubriques et plus d’une quarantaine de styles.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus FERMER
THELOOKMAG

Le magazine culturel qui vous rapproche de ce qui vous ressemble

interieur-my-woodie-bar-paris-thelookmag-thelookworld

Back to the sixties au « My Woodie »

My Woodie compte parmi ces bars insolites qu’on se plait à découvrir. La musique y prend une place toute particulière. On y trouve un juke-box où on peut choisir des chansons comme dans les sixties. Surf et rock’n’roll sont les maîtres mots dans ce lieu hors du temps.

"Bleach" est le premier album de Nirvana, sorti en 1989

« Bleach » est le premier album de Nirvana, sorti en 1989

Dès l’entrée, une grande photo en noir et blanc de Kurt Cobain, les cheveux très longs, période Bleach rejetant, le regard dans le vide, la fumée de sa cigarette. Sur le mur, à droite, c’est Link Wray qui apparaît sur fond jaune. Il s’agit d’un agrandissement de l’album Link Wray Early Recordings (1963). Plus loin, on aperçoit une autre affiche, celle de l’album Surfin’ Bird (1963) du groupe de surf rock américain The Trashmen. On remarque, avec amusement, que l’un des titres des chansons de l’album s’appelle « My Woodie ». Mais au fait qu’est-ce que cela veut dire « My Woodie »  ?
Cela, Guillaume, le gérant, l’explique avec humour et simplicité : « D’abord c’est une référence aux amplis Fender dont je suis assez fan. C’est aussi la voiture de surfeur  : le Woodie Car, ainsi que ce morceau légendaire des Trashmen que j’affectionne particulièrement. C’est donc autour de la musique, la bagnole et aussi de l’érection ». Pour ce dernier point, il faut savoir que « My Woodie » veut dire « bite en bois » ou « ma trique » en argot américain.

La surf et le rock’n’roll sont donc le noyau dur du My Woodie. Mais qu’est-ce que la musique surf ? Le gérant, incollable sur le sujet, explique : « Dick Dale était surfeur. C’est lui qui a inventé tout ce mouvement au début des années soixante avec l’utilisation par les musiciens de la réverb’ ». L’utilisation massive de la réverbération est l’une des principales caractéristiques de la surf. Cet effet d’écho inventé par Léo Fender, peut être produit grâce à un ampli de guitare par exemple. « C’est une musique qui va très bien avec le surf en fait, explique-t-il, la ride de batterie, on dirait une vague au niveau des cymbales quand ils commencent une intro’ par exemple. Le son de réverb’ ça rappelle les mouettes. C’est une musique bien imaginée, liée à la nature, à la mer et au surf ». Sea, Surf and Rock’n Roll, tout cela sent bon les sixties comme en attestent les tables et les chaises aux couleurs éclatantes en formica. Au dessus du bar, se côtoient bouteilles de chartreuse et de Jägermeister et miniatures de guitares. Des photos de grands noms du rock comme Jimi Hendrix ou Lemmy Kilmister tapissent les murs ainsi qu’une affiche vantant les mérites de plusieurs guitares Fender dont la Fender Jaguar. C’est la guitare préférée du gérant. On la retrouve sur la carte des boissons, à coté de l’inscription « Surf and Rock’n’Roll ». Il s’agit du modèle utilisé dans les années soixante par les Trashmen, entre autres, ainsi que par beaucoup de groupes grunge dans les années quatre-vingt dix dont Nirvana. Mais c’est à l’entrée du bar que se trouve la pièce maîtresse du lieu : une drôle de machine qui attire le regard avec ses lumières jaunes et vertes.

MACHINE MAGIQUE

Il s’agit d’un juke-box Wurlitzer. Guillaume nous précise que cette réédition du modèle original, fabriquée en Allemagne, ne se fait plus. En observant cette fascinante machine, on remarque l’inscription « juke-box  gratuit » en vert. Plus aucune raison de se priver. Les oreilles impatientes, on s’empresse de choisir une chanson. Ce sera « Lucille » de Little Richard, pionnier du rock’n’roll, n°003 du juke-box. les doigts se hasardent alors à appuyer sur les gros boutons rouges de sélection. « 0 …0 et …3 », voilà c’est fait. Un cliquetis se fait entendre. A travers la vitre, le mécanisme se met en branle pour mettre en route le morceau choisi. C’est alors que la pointe de lecture se pose dans les sillons du vinyle. La voix éraillée et haut perchée de Little Richard jaillit alors des tripes du juke-box. Elle résonne dans tout le bar. Le rockeur gueule  : « Lucille, you won’t do your sister’s will ? ». Un grand sourire se dessine sur les visages.

D'autres groupes relativement méconnus tels que The Recalls peuvent être découverts grâce à ce Juke-box

D’autres groupes relativement méconnus tels que The Recalls peuvent être découverts grâce à ce juke-box

Entre les grands noms comme les Beatles, les Stooges ou encore Johnny Cash et les groupes de notoriété moindre comme les Shadows et leurs airs de guitare rappelant les westerns, le choix des titres est large. Pour plus de suspense nous vous laisserons le loisir de les découvrir sur place. Sachez seulement que la diversité des morceaux est à l’image des goûts éclectiques du patron.

UNE CARTE ORIGINALE

L’ambiance conviviale du bar n’a d’égale que la sympathie du gérant. Il ouvre souvent la discussion avec un aimable « Qu’est-ce qui te ferait plaisir ? ». D’une grande culture musicale, il est toujours prêt à parler musique. Il n’hésite pas à montrer la pochette de ses vinyles aux clients et les fait écouter avec plaisir. Ce côté chaleureux semble contagieux : ici il est facile de lier des amitiés. La clientèle est plutôt hétéroclite : on peut aussi bien y trouver des jeunes étudiants fans de rock’n’roll que des rockers autour de la quarantaine ou même des gens qui, sans être fans de surf ou de rock, apprécient l’ambiance et viennent simplement boire un verre.

Ici, Surf et Rock'n Roll règnent comme des rois sur leurs royaumes

Ici, Surf et Rock’n Roll règnent comme des rois sur leurs royaumes

Côté boissons, outre la bonne bière allemande et les grands classiques, il convient de mettre l’accent sur les cocktails maison inventés par Guillaume. Le Funky Style par exemple, est une sorte de « Piña Colada revisitée » à base de rhum blanc, vieille prune, triple sec, crème de banane, concentré de coco, jus de citron vert, jus d’ananas et jus de coco. Ainsi que le décrit le gérant : « Il y a un petit goût d’abricot en final qui est intéressant avec un rhum qui a macéré dans des fruits et l’orange ressort bien autour de ces trois alcools : la prune donne le côté chaud alcoolisé avec une note d’amertume ». On recommande également les cocktails à base de chartreuse. Prenons le Green Smash qui marque par sa fraîcheur. Ce cocktail est composé de chartreuse verte, de menthe, de concombres broyés avec la menthe au pilon, mélangés avec du sirop de cannelle, du jus de citron et servi frappé avec un trait d’eau pétillante. Pour goûter à ces créations originales, il vous faudra compter 7€ en Happy Hour et 9€ en dehors. Notez que souvent pour ces cocktails maison, Guillaume vous laisse le fond du shaker afin que vous puissiez vous servir de nouveau. Autant de raisons de remonter le temps jusqu’aux sixties lors d’une soirée au My Woodie.

My Woodie
101-103, rue Oberkampf
75011, Paris
France
Tel : +33 (0)6 83 15 56 77

Ouvert du lundi au samedi
de 18h00 à 02h00


Découvrez aussi d'autres articles Bars & Restos ou Musique ou style Grunge ou style Retro ou style Rock ou style Surfer

⬇️ Cliquez ci-dessous pour accéder au contenu de notre partenaire 😊 ⬇️

Auteur /


Florian MILANO
Je suis rédacteur pour la partie Cinéma et Séries du Look Mag. Comme tout bon cinéphile/sériephile, je regarde tout ce que je peux : de Scorsese à Lynch en passant par Elio Petri ou la récente série "The Knick". Fan de rock'n'roll, j'aime également écrire sur le sujet. Surtout, j'écris pour vous ! N'hésitez pas à me contacter si vous avez une envie d'article en particulier!

Un commentaire sur “Back to the sixties au « My Woodie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


PRESSE - PARTENARIATS - CONTACT - MENTIONS LÉGALES

THELOOKMAG - Le magazine culturel des styles fait avec amour à Paris ♡