THELOOKMAG, le magazine culturel qui, chaque semaine, vous rapproche de ce qui vous ressemble, à travers sept rubriques et plus d’une quarantaine de styles.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus FERMER
THELOOKMAG

Le magazine culturel qui vous rapproche de ce qui vous ressemble

Resident-evil-7-biohazard-jeu-video-Playstation-VR-Thelookworld-Thelookmag

Resident Evil 7 : l’horreur vidéoludique

Enfin Resident Evil est de retour avec son 7ème volet qui vient de sortir en France ! L’attente aura été longue pour les fans de la franchise de Capcom, surtout après l’annonce d’une aventure en vue subjective (une première dans l’univers des Resident) et surtout entièrement jouable en réalité virtuelle pour probablement encore plus d’immersion. De l’épisode 4 (pour beaucoup le meilleur avec les épisodes 1 et 2) au redondant épisode 6, la série n’a pas cessé d’évoluer vers un gameplay toujours plus tourner vers l’action, malheureusement souvent au détriment de cette peur qu’on espère ressentir en jouant à un Resident Evil digne de ce nom. Alors qu’en est-il réellement du dernier né de la plus célèbre des saga de jeux vidéo d’horreur !?

RESIDENT EVIL 7 : l’histoire

Alors pour commencer si vous connaissez bien la série, autant vous le dire tout de suite ce nouvel épisode n’a rien à voir avec les précédents volets. Dans la peau d’Ethan, vous allez devoir partir à la recherche de votre femme Mia, disparue depuis trois ans, qui vous a envoyé un message vidéo vous suppliant de venir l’aider. Cet appel au secours va vous amener à vous rendre aux Etats-Unis et plus précisément en Louisiane où vous allez découvrir la sinistre demeure de la famille Baker.

Resident-evil-7-biohazard-jeu-video-Playstation-VR-Thelookworld-Thelookmag

L’inquiétante demeure des Baker : l’antithèse de la baraque idéal pour une location de vacances ! – @Facebook Resident Evil 7

L’aventure commence précisément au moment où vous arrivez dans les marais au fin fond du bayou. Sous un soleil de plomb, vous découvrez un étouffant univers marécageux et passez littéralement de la lumière à l’ombre en pénétrant à l’intérieur de la sombre demeure pour faire connaissance avec la sympathique famille des Baker (qui n’est pas sans rappeler la famille de dégénérés du célèbre Massacre à la Tronçonneuse de Tobe Hooper).

Resident-evil-7-baker-famille-jeu-video-Playstation-VR-Thelookworld-Thelookmag

Les Baker : une bande de joyeux drilles ! – @Facebook Resident Evil 7

La tristement célèbre maison des Baker a fait l’objet d’investigations policières et de reportages TV dont le sujet concerne la disparition de bon nombre d’individus dans la région. L’ambiance inquiétante de Resident Evil 7 contraste résolument avec les derniers volets. L’histoire se veut plus réaliste puisqu’elle nous propose une réalité contemporaine avec cette famille de pseudo serial-killer. Même si au fil de l’aventure, Capcom retombe dans ses schémas habituels à la série avec une histoire de manipulation génétique et des monstres hideux à foison ! Une histoire qui au final se révèle assez classique à travers son scénario mais qui, fort heureusement, nous rapproche de l’ambiance oppressante du cultissime tout premier épisode.

Le gameplay de Resident Evil 7

Avec la vue subjective, Capcom tranche avec le gameplay original de la saga. Fini la vue à la 3ème personne, on entre de plein pied dans la peau du personnage d’Ethan (ou de Mia) à travers les yeux du personnage comme tout bon FPS qui se respecte ! De plus le côté survival-horror a été clairement mis en avant : fini de dézinguer à tout va les zombies et autres monstres repoussant à grand coup de rafales de mitraillettes ! Là, pour le coup vous avez plutôt à intérêt à bien gérer votre équipement et à même parfois privilégier la fuite (ou l’esquive) à l’affrontement direct si vous ne voulez pas vous retrouver à court de munition en face d’une créature, dont l’agressivité n’a rien à envier à celle de l’Alien (d’ailleurs cet aspect survival du titre n’est pas sans rappeler l’excellent Alien Isolation où l’on passe clairement plus de temps à se cacher qu’à combattre). Le manque de munition se faisant clairement ressentir tout au long du jeu, ajoutant en cela un stress supplémentaire : lorsque vous avez le bonheur de trouver des cartouches, vous poussez assurément un grand ouf de soulagement !

Resident-evil-7-gameplay-jeu-video-Playstation-VR-Thelookworld-Thelookmag

Plus que jamais privilégiez les tirs dans la tête si vous ne voulez pas vous retrouver à court de pastos ! – @Facebook Resident Evil 7

Mais que les fans de la série se rassure, il y a tout de même de l’action dans Resident Evil 7 ! Avec des passages homériques et bien stressant à souhait notamment la scène du garage avec Jack (l’increvable patriarche de la famille Baker), vous allez pouvoir (et devoir) jouer du gun (ou du fusil à pompe) si vous voulez survivre dans cette contrée hostile. On retrouve également les mécaniques de jeu propres à la saga avec ses safe-room (pour sauvegarder sa partie) où la musique apaisante vous permet de  souffler un peu et ses énigmes à résoudre pour progresser dans l’aventure (à noter que Capcom a revu la difficulté de ces dernières un chouia à la hausse par rapport aux épisodes précédents).

Resident-evil-7-jack-baker-jeu-video-Playstation-VR-Thelookworld-Thelookmag

Jack « l’increvable » a vraiment pas une gueule de porte bonheur ! – @Facebook Resident Evil 7

RESIDENT EVIL 7 : Et la réalité virtuelle alors ?

N’en déplaise aux détracteurs de la réalité virtuelle (définition moyenne, technologie pas encore assez avancée ou jeux trop courts), Resident Evil 7 vous propose une véritable aventure à vivre avec une durée moyenne de 10 heures. Et si en plus, vous êtes fan de films d’horreur ou que vous aimez tout simplement avoir peur : c’est tout bon vous pouvez foncer car vous allez voir peur… vraiment peur ! La réalité virtuelle ouvre une nouvelle dimension de par son coté immersif et au lieu d’être spectateur des événements vous êtes en plein cœur de l’action ! Imaginez : vous retrouvez en pleine nuit à arpenter une maison complètement délabrée avec un sinistre individu, complètement déjanté qui en veut clairement à votre vie. Vous vous mettez à épier le moindre son… chaque ombre sur le mur vous stresse car vous croyez avoir vu bouger (jamais la lueur dansante d’une flamme de bougie ne vous aura autant glacer les sangs)… à chaque ouverture ou grincement de porte votre rythme cardiaque s’accélère… vous regardez autour de vous…  et découvrez avec effroi à l’autre bout du couloir la silhouette de votre assaillant… vous courez vous cacher à toute vitesse mais il est déjà trop tard… il vous a repéré et vous le voyez se ruer vers vous pour vous empaler avec son couteau de boucher comme si vous y étiez réellement !

Pour avoir tester le titre de manière classique (devant une TV) et avec la Playstation VR, notre verdict est sans appel : si vous avez la possibilité de vous faire l’aventure en réalité virtuelle foncez ! Le trouillomètre est à son maximum tant l’équipe de Capcom s’est allègrement inspirée des classiques du cinéma d’horreur tel que Shining, Amityville la maison du diable, The Devil’s reject, Alien ou encore Massacre à la tronçonneuse. Le sound design est d’ailleurs un modèle du genre et on se surprend à sursauter au moindre bruit. Le seul petit bémol concernant l’utilisation du Playstation VR serait que les déplacements qui se font en temps réel (à l’inverse de Batman VR par exemple où ils se faisaient par projection instantanée d’une scène à une autre) ont tendance, en fonction des individus, à générer plus ou moins de motion sickness (le mal de la réalité virtuelle pour les non-initiés) sur la durée, surtout quand vous devez vous déplacer très rapidement (pour échapper à un prédateur par exemple). Notre conseil étant de ne pas jouer sur des sessions de plus d’une heure si vous ne voulez pas ressentir de maux de têtes.

Resident-evil-7-jeu-video-Playstation-VR-Thelookworld-Thelookmag

Coucou chéri c’est moi ! – @Facebook Resident Evil 7

NOTRE AVIS sur resident evil 7

Resident Evil 7 annonce clairement le renouveau de la  série avec un volet qui, tout en étant un retour aux sources de la saga, a su évoluer et se moderniser pour s’adapter aux standards actuels : consoles next-gen et utilisation de la réalité virtuelle. Avec son histoire s’inspirant du meilleur du cinéma d’horreur et son gameplay en vue à la première personne clairement pensé pour  la VR, Capcom tient un très sérieux candidat au titre de jeu vidéo le plus flippant de tous les temps, même si le très attendu Outlast 2 devrait également nous faire allègrement monter le mercure ! On salive déjà à l’idée d’un futur Resident Evil 8 reprenant les mêmes mécaniques de jeu mais avec une technologie VR qui aura encore évolué, espérons-le, d’ici là ! De toute façon, le constat est d’ores et déjà très clair : si vous êtes cardiaques, abstenez-vous !


Découvrez aussi d'autres articles Jeux-vidéo ou Non classé ou style Cyber ou style Geek ou style Hardcore ou style Strange ou style Trash

⬇️ Cliquez ci-dessous pour accéder au contenu de notre partenaire 😊 ⬇️

Auteur /


Than Excess
Cinéphile (passionné par les films de genre), musicien, hardcore gamer (testeur chevronné en jeux-console nouvelle génération) et rédacteur pour le magazine des Styles

5 commentaires sur “Resident Evil 7 : l’horreur vidéoludique

  1. Yuna dit:

    Article très bien rédigé qui mets bien en évidence les points forts du jeu et donne vraiment envie d’y jouer. Bravo pour la référence avec la famille Sawyer!

  2. A-line dit:

    Excellent article ! Pour les âmes sensibles ne je le faite pas en VR. J’ai regardé mon copain y jouer en VR c’est trop flippant !! même en tant que spectatrice (sans le casque VR) c’est hyper flippant. J’ai testé une petite heure en VR j’ai quand même bien flipper même si ce n’était que le début ^^’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


PRESSE - PARTENARIATS - CONTACT - MENTIONS LÉGALES

THELOOKMAG - Le magazine culturel des styles fait avec amour à Paris ♡