THELOOKMAG, le magazine culturel qui, chaque semaine, vous rapproche de ce qui vous ressemble, à travers sept rubriques et plus d’une quarantaine de styles.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus FERMER
THELOOKMAG

Le magazine culturel qui vous rapproche de ce qui vous ressemble

geralt-the-witcher-3-thelookmag-thelookworld

The Witcher 3 est-il le meilleur RPG de 2015 ?

Quatre ans après le second opus sous titré « Assassins of Kings », The Witcher 3 : Wild Hunt revient en force et cette fois-ci , sur toutes les consoles next-gen. Il est temps de retrouver Geralt de Riv foulant les Terres du Nord dévastées par la guerre qui continue de faire rage entre le Nilfgaard et la Redania. Prêt à tout pour retrouver sa fille adoptive Ciri, Geralt devra désormais tenir tête à la Chasse Sauvage. Le jeu ayant été d’abord annoncé pour fin 2014, il a fallu attendre le 19 Mai 2015 pour mettre la main sur l’ultime aventure de CD Projekt. Alors, le jeu en valait-il la chandelle ?

Si le monde de The Witcher vous est tout à fait inconnu, voici de quoi vous mettre dans le bain : Geralt est un sorceleur, un tueur à gages doué de pouvoirs magiques et très habile à l’épée. Il parcourt les terres en quête de monstres à tuer, de spectres à chasser ou d’esprit à apaiser contre de l’argent. Mais Geralt n’est pas un simple meurtrier sanguinaire, loin s’en faut ! Lorsqu’il arrive en ville, il prend part aux conflits militaires et ne cache pas son côté politicien, pouvant se la jouer médiateur ou régicide.

L'impertinence de Geralt apporte une note d'humour bien intégré

L’impertinence de Geralt apporte une note d’humour bien intégré

Rentrons maintenant dans le vif du sujet. Cela n’a pas du vous échapper, on parle là d’un action-RPG à monde ouvert. Vous pouvez vous déplacer absolument où vous voulez, dans les quatre régions que vous aurez à explorer au fil du jeu. Pour se faire, votre jument Ablette sera là pour vous emmener où bon vous semble, puis par la suite, vous aurez accès aux « voyages rapides » via des panneaux, et même aux bateaux ! Vous aurez la possibilité de vous faire forger de nouvelles armes (épées en acier contre les humains, épées en argent contre les monstres, et arbalète pour quiconque vous ennuie !) et de l’équipement, pour peu que vous ayez trouvé les schémas correspondant mais aussi que le forgeron soit suffisamment compétent. Geralt lui, peut fabriquer des objets (bombes, huiles, potions, …) grâce à l’alchimie, en combinant des plantes ou des ingrédients récupérés au préalable. Là encore, vous aurez besoin de schémas.

10986493_10207230440664200_5858456594370561360_o

Les graphismes sont tout à fait au goût du jour

Les graphismes sont tout à fait au goût du jour

À tout moment, vous pourrez faire appel à votre « sens de sorceleur », afin de détecter des traces de pas, une odeur ou d’examiner un cadavre par exemple. Lors des combats, qui se passent en temps réel et sans changer d’écran, ou en terminant des quêtes, vous récupérez des points d’expérience pour monter de niveau et gagner des points à dépenser dans l’amélioration de votre personnage (au niveau de la magie, des capacités physiques, etc). À vous de gérer correctement son développement. Enfin, concernant votre vie, il est possible de la régénérer en mangeant ou buvant des aliments achetés ou trouvés, d’utiliser une potion ou de méditer pendant une heure.

En outre, vos possédez aussi un bestiaire que vous pourrez améliorer au fil du temps soit en tuant un nouveau monstre, soit en récupérant sa fiche dans une bibliothèque ou un coffre. Très utile, il vous aidera à vous préparer au mieux en vue des combats un peu plus complexes qui vous attendent ! Par exemple, une sirène est faible face à la bombe « ruche » et l’huile contre les hybrides (à appliquer sur votre épée). Il est donc nécessaire de rassembler les ingrédients et de les « crafter » vous même, voire de les acheter chez un herboriste.

Ne vous fiez pas à son apparence, ce bébé est coriace !

Ne vous fiez pas à son apparence, ce bébé est coriace !

Les quêtes quant à elles, se divisent en quatre catégories, toujours classées par niveau (vous devrez donc attendre de gagner en puissance avant de vous lancer dans certaines d’entre-elles) :

  • Les quêtes principales sont obligatoires pour faire avancer l’histoire et, même si vous pouvez faire une pause à tout moment, doivent s’effectuer dans l’ordre.

  • Les quêtes secondaires regroupent les demandes aussi bien des paysans que des personnes de la « haute société », pouvant aller d’un tournoi de cartes, à une course à cheval ou encore un PNJ à aider. Elles sont au nombre de l46 et bien qu’elles soient tout à fait optionnelles, permettent parfois de changer le cours la trame principale.

  • Les contrats sont exclusivement des monstres à éliminer (ou à chasser), à considérer comme des « boss ». Vous pouvez en réaliser 26 au cours de votre aventure.

  • Enfin, les chasses aux trésors parlent d’elles-mêmes. On en compte 30 et permettent de récupérer des armes et de l’équipement de meilleure qualité.

Le jeu vous semble déjà bien complet ? Non ? Alors on continue. Vous aurez la possibilité de vous mesurer aux habitants du Royaume du Nord, lors de courses à cheval ou de combats à mains nues. Ces quêtes vous apporteront, en plus d’une reconnaissance éternelle, de l’argent (préalablement misé, évidemment), ou encore des objets à l’utilité variable (de l’équipement pour votre jugement ou pour vous, par exemple). De plus, si vous avez eu la chance de tâter The Witcher 2, vous vous souvenez sans doute du jeu de poker auquel vous pouviez jouer. The Witcher 3 renouvelle le genre et propose cette fois-ci le « Gwynt », un jeu de cartes accessible et très prenant ! Récupérer les meilleures cartes deviendra vite un nouvel objectif, d’autant que de nombreux aubergistes, forgerons et autres barons accepteront de jouer en pariant leur meilleur atout.

Le Gwynt sous son meilleur jour

Le Gwynt sous son meilleur jour

Comme à l’accoutumée, Geralt étant un homme comme les autres (même s’il est stérile), vous aurez parfois l’occasion d’avoir une aventure charnelle avec l’une de vos précédentes conquêtes (Triss et Yenefer, pour les experts), ou dans des bordels. En revanche, ne vous attendez pas à gagner là des points d’expérience, tout ceci ne sert qu’à orienter le scénario.

Enfin, sachez que vos actions et vos choix dans les dialogues définiront non seulement la fin de votre voyage, mais aussi celle de nombre de personnages, qu’ils soient étroitement liés à Geralt ou juste des manants que vous aurez croisé au détour d’un chemin, ayant entre autres un « droit » de vie et de mort sur eux. Dans la majeure partie des cas, vous aurez le temps de réfléchir à votre réponse, mais il arrive que certains dialogues soient chronométrés, ne vous laissant guère l’occasion de peser le pour et le contre. Ainsi, réfléchissez bien avant d’agir, ou il faudra en assumer les conséquences.

Quel charmeur, ce Geralt

Quel charmeur, ce Geralt

En conclusion, on peut dire que The Witcher 3 : Wild Hunt marche avec panache et fierté dans les pas de son aîné. Le monde est encore plus ouvert (et sans chargement, s’il vous plaît!) et, selon moi, ne souffre pas du complexe de Skyrim qui s’était perdu à vouloir laisser trop de liberté au joueur. Les quêtes sont diversifiées et le background général est vraiment bien développé, sans doute l’auteur de la saga littéraire, Andrzej Sapkowski, n’y est-il pas pour rien. Les anciens joueurs pourront retrouver des personnages familiers tels que Vernon Roche, Jaskier, Triss Merigold, Letho de Guletta, etc, et les nouveaux ne seront pas perdus non plus puisque l’histoire est suffisamment reprise et expliquée afin de ne laisser personne sur la touche.

Si vous êtes fan d’univers médiéval-fantastique et/ou de RPG, The Witcher 3 est le jeu à avoir, le must-have de la cuvée 2015. De nombreux mythes et folklores se croisent permettant aux goules de côtoyer les sirènes, et aux vampires de fréquenter les succubes : alors quand l’imagination sans limites de Sapkowski rencontre le savoir faire du studio CD Projekt, on assiste, indéniablement et avec grand plaisir, à la naissance d’une référence en matière de jeu de rôle.

Et vous, quel genre de sorceleur serez-vous ?

15732345225_7456cf8be5_o

Les plus :

→ Un monde ouvert, complexe et complet !
→ Les personnages développés et attachants (ou détestables !)
→ Plus de 100h de jeu comprenant un nombre de quêtes secondaires plus que convenable
→ La bande son diversifiée permet une immersion totale en fonction du lieu et de l’heure
→ Le Gwynt !
→ L’aventure continue en livre !

Les moins :

→ Quelques bugs, notamment une quête dont on attend le patch
→ Des ralentissements dans le menu
→ Des quêtes en DLC payantes…


Découvrez aussi d'autres articles Jeux-vidéo ou style Geek ou style Médiéval ou style Strange ou style Trash

⬇️ Cliquez ci-dessous pour accéder au contenu de notre partenaire 😊 ⬇️

Auteur /


Charlotte BOUVET
Passionnée de jeux vidéo et de cinéma, je vais vous faire découvrir les perles des 7 et 10ème arts.

5 commentaires sur “The Witcher 3 est-il le meilleur RPG de 2015 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


PRESSE - PARTENARIATS - CONTACT - MENTIONS LÉGALES

THELOOKMAG - Le magazine culturel des styles fait avec amour à Paris ♡